Nos voyages


Ethiopie, Hauts plateaux d'Abyssinie et Danakil

Accompagné par Alexandre Hec
3 960 €*

Du 9 février 2020 au 23 février 2020 - 14 jours/13 nuits
Sur la base de 6 personnes plus un accompagnateur
Un séjour aux multiples facettes, du parc du Simien à la découverte des singes geladas aux églises enterrées de Lalibela en passant par la cité médiéval de Gondar et pour finir la dépression du Danakil. Nous vous proposons un voyage à la rencontre des différents visages de l'Ethiopie, la nature, la culture et bien sûr les habitants
* Hors vol international. Pour ce séjour il est impératif de se rendre en Ethiopie avec Ethiopian Airlines pour bénéficier des tarifs préférentiels sur les vols intérieurs.

Jour 1 

Arrivée à l'aéroport Bole International et transfert vers le terminal domestique pour prendre un vol pour Gondar.
Découverte des sites de la ville médiévale de Gondar, cité impériale aux nombreux palais (classés au patrimoine mondiale par l'Unesco) dont l'architecture est un mélange d'inspiration africaine et de l'art portugais. Visite de la célèbre église de Débre Berhan Selassie et ses superbes peintures murales dont le célèbre plafond couvert de chérubins.
Dîner et nuit à l'hôtel à Gondar.

 

Jour 2 

Départ vers Débark et le park du Simien.
Le parc national du Simien, classé au patrimoine mondial par l'Unesco est considéré par celui-ci comme « l'un des paysages les plus impressionnants au monde ». Transfert jusque Sankaber (3250m)  et installation à notre camp de base.
Observation de colonie de babouins Gelada, grands singes des hauts plateaux éthiopiens.
Ces babouins sont végétariens et vivent par groupe de 200-300 avec un mâle dominant. Ils passent leur temps à brouter l'herbe et s'épouiller. Les femelles ont un poitrail rouge.
Marche (2h) sur le sentier de ligne de crête le long de l'escarpement avec de superbes points de vue sur de canyons vertigineux, sommets impressionnants et la végétation afro alpine jusqu'à la cascade de Jinbar
Dîner et nuit au camp dans le parc.

 

Jour 3

Observation de la faune sauvage et des panoramas du parc. Possibilité d'une randonnée de Ambaras à Imet Gogo (3926 m). Temps de marche : environ 7h

Montée progressive sur le vaste plateau à travers la prairie afro-alpine et les lobélies géantes jusqu'au sommet Imet Gogo: point de vue exceptionnel sur les pitons rocheux et le nord du massif; observation de gypaètes barbus. Possibilité d'apercevoir  des walia ibex et le loup d'Abyssinie.
Dîner et nuit au camp dans le parc.
Ou
 

Jour 4

Transfert jusqu'à Chenek qui offre de belles opportunités d'observation de la faune sauvage dont les Walia Ibex et les singes Geladas. Ensuite nous marchons jusqu'à Korbeta Metia pour observer les lammergeyers.
Retour vers Gondar en fin de journée
Dîner et nuit à l'hôtel à Gondar

 

Jour 5

Transfert à l'aéroport de Gondar pour un vol pour Lalibela.
Première visite et photos des différents complexes d'églises monolithiques souterraines (inscrites au patrimoine mondial par l'Unesco) reliées par des tunnels.

Les 11 églises de Lalibela sont taillées dans la roche. La tradition dit qu'elles furent taillées au début du XIIIeme siècle sur l'ordre du roi Gebre Mesqel Lalibela qui voulait permettre aux chrétiens orthodoxes éthiopiens d'avoir sur leur terre leur propre Jérusalem
Dîner et nuit à l'hôtel à Lalibela.

 

Jour 6Prises de vues des pèlerins se rendant à l'église drapés de blanc dans le petit matin froid.
Petite randonnée pour avoir des vues plongeantes sur l'église cruxéiforme Béta Gyorgys
Coucher de soleil sur les églises.
Dîner et nuit à l'hôtel à Lalibela.

 

Jour 7Prises de vues au village avec ses maisons rondes aux toits de chaume et du marché des pèlerins se rendant à l'église drapés de blanc dans le petit matin froid.
Coucher de soleil et vues panoramiques sur toute la région
Dîner et nuit à l'hôtel à Lalibela.

 

Jour 8

Aujourd'hui nous partons pour Mekele.
Nous traversons le haut plateau du Wollo vers la capitale duTigray.Nous pourrons oberserver le changement progressif de végétation, d'habitats, d'habitudes vestimentaires.. ;
Dîner et nuit à l'hôtel à Mekele

 

Jour 9

Départ en véhicules 4x4 le long de la piste des caravanes vers la dépression du Danakil.
A Bere Ale, les gardes armés qui représentent le gouvernement Afar se joignent à l'expédition pour nous accompagner pendant toute la durée de notre séjour dans la région.
Poursuite de la route jusqu'à Ahmed Ila, où vivent les travailleurs du sel.
Installation dans notre camp et découverte du village.
Arrivée progressive des caravanes de dromadaires chargés de sel qui traversent Ahmed Ila avant de poursuivre leur lente ascension en direction des hauts plateaux.
Dîner et nuit au camp

 

Jour 10

De bon matin nous prenons la route pour le lac Karoum. Véritable banquise de sel, immensité blanche uniforme, située à 130 mètres en dessous du niveau de la mer.
Découverte d'une zone d'extraction artisanale: observation de toutes les étapes depuis le découpage des briques de sel jusqu'au chargement des dromadaires qui ne tardent pas à s'étirer en longues caravanes sur le lac Karoum.
Découverte de la partie ouest du Dallol, tailladée de nombreux canyons surplombant d'énormes blocs de sel et cheminées de fée qui se profilent sur le bleu foncé du ciel.
Randonnée pour découvrir les sites les plus caractéristiques du Dallol: geysers miniatures, lacs d'acide au vert profond, labyrinthes de roches déchiquetées, tranchantes, tours de sel stratifié, coulées de saumure, concrétions multicolores, évaporites.
Dîner et nuit au camp

 

Jour 11

Découverte des derniers sites colorés et cristallisés du Dallol.
Visite du village fantôme en ruine et des nombreux et vertigineux canyons taillés dans le sel rose à l'extrémité ouest de Dallol.
Découverte des trois ilots de sel rose isoles au milieu du lac Karoum, avant d'approcher des coulées de bishofite à 130°C (souvent actives) et un nouveau site hydrothermal étonnant avec de gros bouillonnements et quelques geysers jaune citron.
Approche de la zone encore liquide du lac Karoum sous les teintes rougeoyantes
d'un soleil  déclinant. Retour à Ahmed Ila en fin d'après-midi.
Dîner et nuit au camp

 

Jour 12

Nous partons à travers les dunes de sable et puis hors piste pour rejoindre le pied de l'Erta Ale dans un véritable labyrinthe de lave solidifiée. A la nuit tombée, départ de la randonnée (env.3h) pour gravir les pentes de l'Erta Ale. L'ascension ne présente aucune difficulté, il s'agit d'une randonnée facile avec peu de dénivelé. 
Ascension jusqu'en bordure de la caldeira où le reflet rougeoyant du lac de lave illumine la nuit. Selon les conditions de sécurité du moment, descente dans la caldeira avec approche et observation du lac de lave avant d'en faire le tour. Les photos de nuit y sont toujours spectaculaire.
Bivouac en bordure de la caldeira

 

Jour 13

Lever de soleil sur le lac de lave. Balade dans la caldeira sommitale jusqu'au pit-crater nord qui fut actif pendant de nombreuses années mais présente désormais un immense cratère d'effondrement. Observation de belles morphologies de coulées de lave. Descente pour rejoindre les véhicules 4X4.
Balade sur la piste jusqu'aux rives du Lac Afdera ( qui est un véritable lac bien que hyper salé)
Campement sur les rives du lac, entouré de sources d'eau chaude. Possibilité de se baigner.

Dîner et nuit en camp au bord du lac

 

Jour 14

Lever de soleil sur le lac, visite des marais salant avant de prendre la route de retour vers Mekele
Douche et repos à l'hôtel à Mekele.
Transfert vers l'aéroport pour le vol vers Addis Abeba et la continuation vers Paris tard dans la soirée

 

Henry de Monfreid écrivait en 1933, " "Un homme pourrait réssuciter en Ethiopie, à mille ans d'intervalle, il croirait s'éveiller du sommeil d'une nuit ".  C'est quasiment toujours vrai aujourd'hui, abstraction faite des gsm et de quelques bidons en plastique !

C'est sur la terre d'Ethiopie que notre ancêtre à tous, Lucy, s'est redressée. Les éthiopiens sont depuis toujours restés droits et fiers. Seule nation africaine a avoir vaincu les européens en 1896, ils n'ont jamais été colonisés, malgré les tentatives italiennes.
Longtemps restée forteresse inexpugnable, isolée sur ses hauts plateaux, l'Ethiopie s'est toujours développée de manière singulière et originale. Terre de mythes et de légendes, elle a pu garder intact un fragment de cette civilisation où Salomon pourrait encore régner avec les mêmes coutumes et traditions, qu'au temps fabuleux où il accueillait la reine de Saba. Seul pays d'Afrique à avoir son propre alphabet, ils ont également leur propre calendrier et même leur propre façon de compter les heures de la journée.
L'Ethiopie est encore aujourd'hui un pays  encore largement méconnu.  Terre des extrêmes et terre de tous les contrastes.  Quel autre nation peut à la fois abriter la quatrième ville sainte de l'Islam et la Jérusalem noire ?  Quelle autre terre peut être à la fois le château d'eau du continent et alimenter les crues du Nil tout en abritant l'endroit le plus chaud du monde dans le terrible désert du Danakil ? Quel autre pays s'étend de -150m sous le niveau de la mer à plus de 4500m d'altitude ?

 

Le parc national du Simien, l'un des premiers sites qui furent inscrits sur la liste mondiale du patrimoine en septembre 1978 offre des paysages spectaculaires uniques, où l'érosion massive survenue au cours des millions d'années a formé des pics accidentés, et des gorges vertigineuses.
D'une superficie de 412 km2 avec des altitudes allant de 1800 m à 4543m, il est le refuge d'espèces menacées et pour certaines endémiques comme le bouquetin d'Abyssinie (Ibex walia), le loup d'Abyssinie  (qui est l'espèce de canidé la plus rare au monde et en danger d'extinction) et le babouin Gelada. Les 3 principaux habitats du parc sont les prairies afro-alpine des hauteurs du massif dominées par les lobelies géantes, les forêts de bruyère en dessous de 3500 m, et les pentes de Tussack sont recouvertes d'arbustes.

 

Lalibela, un des deux grands lieux saints d'Ethiopie (avec Axoum) comprenant une dizaine d'églises hypogées, ville sainte des chrétiens d'Ethiopie classée au Patrimoine Mondial par l'Unesco, est surnommée la "Jérusalem Noire . Culminant à 2 500 m d'altitude et abritant de véritables trésors architecturaux, la petite bourgade de Lalibela (seulement 15 000 habitants) constitue le lieu de pèlerinage le plus important du pays.
Ses églises monolithiques furent creusées du toit vers la base et sont reliées par un système de galeries et de souterrains, répartis de part et d'autre d'un cours d'eau symbolisant le Jourdain. Chacune de ces églises possède sa propre histoire, enrichie de légendes puissamment ancrées dans la culture populaire.


La dépression du Danakil s'étend de l'Ethiopie à l'Érythrée jusqu'à Djibouti. Point le plus bas du continent africain, la region est qualifiée par le National Géographic comme l'endroit le plus inhospitalier sur terre. C'est le territoire des Afars, redoutables guerriers dont la seule réputation faisait frémir les plus intérpides des aventuriers. Etendue essentiellement minérale, les paysages du Danakil sont uniques au monde.
 

Prestations comprises
  • Accueil à l'aéroport à Adis Abebas
  • Les vols intérieurs
  • Le transport en véhicule privé avec chauffeur
  • L'hébergement à l'hôtel ( sur base d'une chambre double) ou bivouac selon les endroits
  • L'ensemble des repas avec boisson non alcoolisée.
  • L'excursion de 3 jours dans le Parc Simien (permis, taxes de séjour,  garde, guide, cuisinier, repas, bouteilles d'eau, logement sous tente)
  • L'excursion de 6 jours dans le Danakil (permis, escorte, guide, cuisinier, repas, bouteilles d'eau, logement en bivouac , dromadaire de bât pour la randonnée)
  • Les entrées sur les différents sites, permis et activités telles que mentionnées dans le programme
Prestations non comprises
  • Le vol international
  • Les boissons autres que celles précisées
  • Les assurances annulation et rapatriement

L'Ethiopie est un pays fascinant et encore sauvage par endroit, le manque d'infrastructure hotelière nous oblige privilégier l'hebergement en camps dans le parc du Simien et dans la dépression du Danakil.

Nous nous efforçerons de vous donner le plus de confort possible.

Les tentes sont equipées de lits de camp et nous mettrons a votre disposition une douche et des toilettes. La cuisine est préparé quotidiennement par un cuisinier à base de produit locaux.

 

Lors de ce séjour les conditions climatiques varieront beaucoup. Dans le parc du Simien, à près de 3 000 mètres d'altitude, les matinées et les soirées seront fraiches, voir froide. Il faudra vous munir de vêtements chauds. Dans la dépression du Danakil au contraire les températures peuvent être très chaudes. Il faudra donc vous préparer aussi à transpirer ...

 

Si vous êtes prêt à ces écarts l'Ethiopie vous enchantera par sa diversité et sa richesse.

Je souhaite m'inscrire au voyage Ethiopie, Hauts plateaux d'Abyssinie et Danakil - Du 9/02/2020 au 23/02/2020
* Champs obligatoires